A family of five, travelling one year on a beatiful 33 years old boat, she's 45 foot long and we called her : Gytan.

Please subscribe to the newsletter or leave a comment 

Read More

 

Nous About us
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
    • White Twitter Icon
    Tags

    © 2023 Guillaume with Wix.com

    Please reload

    Saint-Martin et les British Virgin Islands

    May 21, 2018

     

    Une très agréable après-midi de navigation sous spi en compagnie des Punch Coco, nous permet d'arriver par l'Est sur Saint-Martin. Nous mouillons à Grand Case où nous retrouvons les Lys des Mers pour un bel apéritif de retrouvailles.

    Nous rencontrons Max et son bar au bout du ponton à dinghys, il sera la base de beaucoup de très bon moments passés entre « Gens du voyage ». La baie se remplit rapidement de bateaux copains, Tamouré, Pouplier II  et enfin Ia Orana, Sun Kiss d'amis rencontrés à Carriacou, grâce à qui nous faisons la connaissance de Sweet Ella.

    Les jours suivants nous poursuivons l'école, afin de boucler le programme du CNED et allons chez les shipchandlers pour les réparations et l'entretien de Gytan. Nous commençons à préparer la transat retour et à réfléchir aux problèmes que nous pourrions rencontrer. Très vite, au fil des discussions, nous réalisons que celle-ci sera difficile, d'autant plus avec des enfants. Nous réalisons que la plupart des bateaux amis renvoient leurs enfants en France.

    Cela nous fait réfléchir et nous en parlons à nos parents qui répondent gentiment présents. Un grand merci à eux !

    Avec leur aide, nous organisons leur départ le 26 mai et leur retour aux Açores le 19 juin. Nous finalisons nos rendez-vous avec nos équipiers, pour que toutes les dates coïncident et que nous puissions arriver à temps pour retrouver nos chérubins.

    Nous profitons de l’île, entre école, réparations, organisation et sunset apéros chez les uns et les autres ou sur la plage car nous devenons trop nombreux même pour un catamaran. Nous nous rendons à l’Anse Marcel où nous mouillons une nuit, à Friars Bay et pouvons voir l'état de délabrement de l'île après Irma. Les Punch Coco qui venaient régulièrement à Saint Martin en vacances nous font profiter de leurs quelques bonnes adresses encore debout, notamment le Karibuni sur l'ilet Pinel où nous retournerons souvent. 

     

    Les Ia Orana reviennent des British Virgin Islands, une navigation de 30 heures au louvoyage, c'est à dire en faisant des zig-zags pour remonter au vent, fatigués mais ravis. Nous sommes donc décidés à partir nous aussi pour les îles vierges et la navigation se prépare. Un soir au coucher du soleil, les monocoques Lys des Mers, Sweet Ella et Gytan quittent la baie de Grand Case.  

    La houle est plutôt soutenue mais nous arrivons sans encombre à Virgin Gorda en contournant les îlots de Fallen Jerusalem amoncellement de rochers assez étonnants ; nous apercevons aussi les Baths. Tôt le matin, nous pêchons une petite bonite. Ce sera l’occasion d’un apéro où nous la dégusterons en tartare huile d’olive, citron, gingembre.

    Nous ne sommes pas les seuls à apprécier le « Ti-thon ». Une fois au mouillage, à Spanish Harbour, nous le vidons, jetons les restes à la mer et ne tardons pas à voir d’énormes poissons tourner autour du bateau. Nous accrochons un appât à un bout et plongeons la go-pro dans l’eau. Très vite un énorme spécimen remonte à la surface pour s’attaquer à notre tête de bonite. Nous reconnaissons un tarpon, espèce qu’il ne faut pas consommer car touchée par la Siguatera à cette latitude. Au moment de plonger dans l’eau nous apercevons également un très beau barracuda qui semble nous guetter. Très curieux il s’approche de nous quand nous nageons pas très rassurés tout de même.

     

     

     

     

     

     

    Le lendemain, Punch Coco et Lys des mers nous rejoignent et nous partons tous ensemble visiter les Baths. Nous avions trouvé Spanish Harbour, où nous nous étions promenés la veille, très endommagé par Irma. Les Baths en revanche semblent intacts. Nous amarrons l’annexe à une bouée et partons à la nage jusqu’au départ de la promenade. Un parcours a été aménagé dans cet entrelacs de rochers immenses qui forment des grottes. Nous passons entre deux énormes blocs puis traversons plusieurs bassins naturels, les enfants se jettent à l’eau et s’amusent à se faufiler entre les parois. Il faut escalader, monter des escaliers, le parcours est très ludique. Nous parvenons à l’anse du diable, magnifique plage aux eaux limpides qui évoque les Seychelles. 

    Les touristes sont peu nombreux par rapport aux autres années et nous trouvons même un mouillage juste à côté, à Spring Bay, un peu rouleur mais qui nous permet de rester dans la zone.  Un grand pique-nique est décidé afin de réunir tout le monde et nous nous baignons tout l’après-midi dans ces piscines naturelles.

     

     

     

     

     

     

    Notre escale suivante sera Norman Island et les grottes Privateer Bay dans lesquelles nous faisons du snorkeling. 

    Nous remettons les voile pour nous rendre à Great Harbour sur Peter Island où Christophe de Sweet Ella pêche par 7 mètres de fond une magnifique langouste de deux kilos et demi. Nous dégustons cette prise tous ensemble sur Lys des Mers. Merci Christophe et Julie ainsi que Michelle et Thierry.

    Le lendemain, le comité de navigation décide d’un départ pour Gorda Sound sur Virgin Gorda. Nous mouillons devant l’île de Prickly Pear où nous restons trois jours.

    Pendant ce séjour nous disons au-revoir aux Tamouré et aux Lys des Mers qui rentrent sur Saint-Martin préparer leur transat. Trois magnifiques langoustes de plus de deux kilos pêchées pas Fabien, Christophe et Guillaume font le bonheur des quatre bateaux restant pendant trois repas. Nous poussons le vice jusqu’à faire de la pizza à la langouste.

     

     

     

     

    Nous levons ensuite l’ancre pour White Bay sur Guana Island, petite île privée où seule la plage est accessible puis faisons cap vers Tortola pour retrouver un peu de civilisation et faire quelques courses. Il ne pousse pas grand chose dans ces îles et les fruits et légumes, notamment les tomates s’y vendent à prix d’or. Pendant les navigations les enfants changent de bateau et montent à bord de Pouplier II pour jouer avec Margaux et Timothé.

     

    La prochaine étape est l’île de Jost Van Dyke, nom d’un célèbre pirate, située juste en face. Nous nous y promenons et passons une très bonne soirée au célèbre Foxy’s Bar. L’île n’a pas été épargnée par l’ouragan et nous constatons beaucoup de dégâts comme dans tout l’archipel. Maisons détruites, toits arrachés, églises dont il ne reste qu’un pan de mur, plages jonchées d’épaves pour certaines, végétation abimée, arbres arrachés atterris dans la mer et qui affleurent par endroit… Le mouillage de White Bay où nous jetons l’ancre non sans difficultés après avoir légèrement talonné dans le sable est cependant magnifique.

     

     

     

     

     

     

    Afin de refaire les pleins d’eau et de nourriture nous nous rendons ensuite à Road Town sur Tortola où nous passons une nuit a la marina. Nous y mangeons des burgers sur Gytan avec Punch Coco et Sweet Ella.

    Des américains sur un bateau en face viennent boire un verre à bord et nous parlons de la vie sur un voilier avec des enfants car eux aussi envisagent de partir. 

    Punch Coco et Sweet Ella prennent le lendemain en ferry vers Saint-John dans les îles vierge américaines. Déjà en possession de l’Esta, ils doivent faire tamponner leur passeport afin d’avoir un visa américain leur permettant d’aller à Puerto Rico. Il est en effet interdit d’arriver en territoire US avec son propre voilier sans visa.

    Nous partons donc pour Salt Island où nous serons seuls au mouillage.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos amis nous y retrouvent le lendemain et nous faisons voile vers Cooper Islands où nous nous arrêtons à Manchioneel Bay. L’endroit est indiqué comme un mouillage mais il est impossible d’y jeter l’ancre tant il y a de bateaux. Nous prenons donc une bouée. Nous passons une dernière soirée ensemble sur Punch Coco puis chacun reprend sa route. Merci Sweet Ella pour les magnifiques images de Gytan sous voiles que vous pouvez voir dans la vidéo en bas de l'article.

    Nous retournons vers Saint-Martin tandis que nos amis partent vers les USVIs et Puerto Rico.

    La navigation est bien difficile comme nous l’avait prédit les Ia Orana. Nous mettrons trente heures pour rejoindre Marigot, tirerons six grands bords dans une houle croisée et un vent soutenu.

    Heureusement nous sommes accueillis à l’arrivée par Agnès sur Pouplier II. Nous retrouvons également nos amis les Dingos qui se préparent à partir en transat.

     

     

     

     

     

     

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    L’arrivée en fanfare.

    September 4, 2018

    Les Açores deuxième partie : Sao Jorge et Terceira.

    September 4, 2018

    1/15
    Please reload

    You Might Also Like: