A family of five, travelling one year on a beatiful 33 years old boat, she's 45 foot long and we called her : Gytan.

Please subscribe to the newsletter or leave a comment 

Read More

 

Nous About us
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
    • White Twitter Icon
    Tags

    © 2023 Guillaume with Wix.com

    Please reload

    Martinique et les Grenadines

    February 3, 2018

    Le soir de notre arrivée au Marin, nous avons une surprise, la visite de Charles ambassadeur de la classe de CM1 de Rochambeau à Washington. Nous correspondons avec cette classe du lycée français, de laquelle notre ami Gurvan est l'instituteur et qui suit notre parcours . Les enfants échangent avec eux sur le voyage. Nous les remercions pour leur très joli cadeau. Un livre avec des dessins et des textes réalisés par chaque enfant de la classe.

    Après le réveillon de Noël, il ne nous a fallu qu'une journée pour laver et remettre de l’ordre dans le bateau. Avec l’aide d’Estelle et Emile, ma maman et ma soeur Charlotte s’occupant gentiment des enfants pendant ce temps là. Nous passerons six jours au port, car en pleine période de fêtes difficile de trouver quelqu’un pour venir voir notre safran et diagnostiquer son problème. Nous essaierons de voir plusieurs personnes sans succès. Nous faisons pas mal de bricolage, car beaucoup de petites pièces, poulies, rivets et autres montrent des signes de fatigue.

    Nous profitons de la présence de ma maman et de ma soeur et louons des voitures pour nous promener dans l’île. Nous visitons Sainte Luce, Saint Pierre et ses plages de sables noirs, nous montons sur la Montagne Pelée mais un grain nous chasse sans que nous puissions en voir le sommet. Nous allons aussi nous baigner du côté de la presqu’île de la Caravelle et de Sainte Anne.

    Sur le ponton, nous croisons pour un apéro, les Punch Coco, qui repartiront dès le lendemain. Un autre bateau, un peu plus loin, a aussi des enfants, les Tamourés, ce sont des amis des Punch Coco. Nous faisons connaissance et nous passons le réveillon du Nouvel An, très pluvieux, sur leur bateau. Nous les remercions pour ce super moment.

    2 jours plus tard, nous disons au revoir à ma soeur et nous préparons Gytan pour repartir. Nous n’irons pas loin, l’anse de Sainte Anne, où nous passerons quelques jours, pour ensuite nous diriger vers l’Anse D’Arlet. Nous y passons une semaine, jusqu’au départ de ma maman. Ce sont les premières sorties snorkling vraiment intéressantes avec des tortues et des centaines de poissons multicolores.

    Très vite, nous recevons un message des Tamourés, ils sont à Sainte Lucie et descendent dans le sud vers les Grenadines pour retrouver une flotte de bateaux français en voyage, nous décidons de les rejoindre mais nous avons deux jours de retard sur eux. Nous levons donc l’ancre à 6 heures du matin et faisons 75 miles en 10 heures, 7,5 noeuds de moyenne, avec 30 noeuds de vent dans les canaux inter-îles, pour les retrouver à Wallilabou Bay. Cette baie de Saint Vincent est célèbre pour les décors du film Pirates de Caraïbes, laissés en place par le studio après le tournage. Nous prenons un verre à la taverne des pirates où les enfants jouent avec les déguisements et le trésor de Jack Sparrow.

    Le lendemain nous repartons avec les Tamourés et les Vega, autre bateau de voyageurs les Dominiques, vers Bequia pour un stop de deux jours dans cette grande baie. Chaque jour les enfants font l’école puis retrouvent les petits Tamourés, pour la baignade, des jeux de sociétés et la préparation de gâteaux. 

    Nous faisons une halte à Canouan, avant d’arriver au clou des Grenadines, les Tobaggo Cayes. Là nous retrouvons les Punch Coco et quatre autres bateaux de voyageurs, Bagatelle, Bel'orch, Pouplier et Calinago. Nous passerons cinq jours aux Tobaggo face à la barrière de corail, dans une eau transparente, à faire du snorkling, des apéros sur la plage, des pique-nique de langoustes (merci Punch) et des cours de planche à voile. Vous aurez un aperçu de la faune et la flore que nous avons pu croiser dans la vidéo à la fin de l'article.

    Cependant, nous ne sommes pas tranquilles, notre safran a du jeu, il bouge beaucoup dans son tube. On nous conseille de descendre vers Carriacou où il y a des chantiers et des artisans pour le faire réparer. Nous contactons Dominique (encore un) qui a un atelier de soudure à Carriacou. Dominique dit connaître notre problème et l’avoir déjà réparé sur six autres Sun Kiss. Cerise sur le gâteau il est propriétaire d'un Sun Kiss lui même. Cela finit de nous convaincre, nous levons l’ancre le lendemain pour Carriacou.

    Nous commençons par mettre le cap sur Union pour une escale administrative de quelques minutes, car nous sortons des Grenadines de Saint Vincent pour entrer aux Grenadines de Grenade. Puis nous nous nous dirigeons vers Carriacou avec Vega en bateau soutien (MERCI les Dominiques) au cas où notre safran nous lâche. Nous arrivons vite à Tyrell Bay et nous mouillons devant le chantier pour faire les « clearance » d’entrée du pays. Nous sommes vendredi soir, il va nous falloir attendre la fin du week-end pour commencer les réparations.

     

     

     

     

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    L’arrivée en fanfare.

    September 4, 2018

    Les Açores deuxième partie : Sao Jorge et Terceira.

    September 4, 2018

    1/15
    Please reload

    You Might Also Like: