A family of five, travelling one year on a beatiful 33 years old boat, she's 45 foot long and we called her : Gytan.

Please subscribe to the newsletter or leave a comment 

Read More

 

Nous About us
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
    • White Twitter Icon
    Tags

    © 2023 Guillaume with Wix.com

    Please reload

    Pétole molle au Cap Finisterre

    September 7, 2017

    Nous avions jeté l’ancre à Viveiro. Nous nous réveillons sous un soleil bien agréable, prenons le petit déjeuner et nous baignons. Il est ensuite temps de partir pour tenter de passer le cap Finisterre.

     

    Des voyageurs à Ribadeo nous avaient conseillé d’éviter la Corogne, très grande et de nous arrêter plutôt dans l’un des petits ports aux alentours. Nous faisons donc route vers Ares où nous arrivons juste avant la nuit. Le lendemain et surlendemain des impératifs divers nous occupent, courses, lessives mais aussi nous devons écoper car de l’eau douce s’est infiltrée sous notre plancher. Apparemment l’un des couvercles des cuves d’eau n’est pas étanche, il faudra le changer au

    Portugal.

    Le quatre septembre, jour de rentrée des classes, nous avons fêté les 11 ans de Gaston, c’est à dire que nous avons navigué toute la journée et sommes arrivés juste à temps dans le Port de Camariñas pour trouver du pain pour les doubles cheese burgers "maison". Pour le gâteau heureusement c’était bon, nous avions un « Baulois » et un gâteau nantais.

    Une fenêtre météo s’ouvre, nous partons donc vers le Cap Finisterre où les conditions peuvent être très dures. Ce n’est pas vraiment pas le cas lorsque nous le passons, au moteur appuyé sur la grande voile. 

    Nous rentrons dans la Ría de Muros où nous pouvons enfin couper les gaz, dérouler le génois et profiter du calme. Enfin pas tout à fait car nous croisons de nombreux bateaux de pêche avec leur chalut qui nous coupent un peu dans notre élan.

    Au fonds de la ría, enfin, un rayon de soleil nous révèle Portosín dans une belle lumière du soir. 

    Un couple de voyageurs, des belges d’Anvers nous aident très gentiment à amarrer.

    Ce sont les seconds que nous croisons, qui descendent comme nous, pour faire la traversée. Nous avions rencontré à Camariñas un français et son ami qui l’accompagne jusqu’aux Canaries.

    Mercredi 6, c’est la rentrée scolaire sur Gytan, nous allons nous plonger dans les livrets du CNED… Bonne rentrée à tous !

     

     

     

     

     

    Share on Facebook
    Share on Twitter
    Please reload

    L’arrivée en fanfare.

    September 4, 2018

    Les Açores deuxième partie : Sao Jorge et Terceira.

    September 4, 2018

    1/15
    Please reload

    You Might Also Like: